Littérature contemporaine Japonaise

Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa

couv31598595

Synopsis :

Pour payer ses dettes, Sentarô vend des gâteaux. Il accepte d’embaucher Tokue experte dans la fabrication de an, galette à base de haricots rouges. Mais la rumeur selon laquelle la vieille femme aurait eu la lèpre étant jeune, met la boutique en péril. Sentarô devra agir pour sauver son commerce.

Mon avis :

J’avais beaucoup entendu parler de ce livre en bien et je me suis dis que je devais absolument le lire. Cependant, pour moi, cette lecture a été loin d’être un coup de cœur. Je dois même dire, que j’ai dû m’accrocher pour réussir à terminer ce livre.

En effet, surtout le premier quart du roman m’a semblé laborieux. Il n’y a aucune action, et la vieille Tokue passe son temps la tête au dessus de la marmite de haricots à les écouter. Je me suis dis qu’elle devait être un peu dérangée pour avoir de tels propos et agir de la sorte. Ce n’est en fait que vers la fin du roman que l’on comprend ce qu’elle veut signifier par là. C’est en quelque sorte une parabole. Car ce livre est aussi très poétique, et c’est une sorte d’ode à la vie.

Ce roman raconte aussi les souffrances de la maladie et de la solitude. De l’ignorance et de la peur des gens face à la différence. Les rumeurs, les fausses croyances, les soupçons infondés.

De son côté, le personnage de Sentarô est anxieux par nature. Il mène lui aussi une existence solitaire et ses angoisses le mènent à l’insomnie et à l’alcoolisme. Sa rencontre avec Tokue va véritablement redonner un sens à sa vie.

La plume de l’auteur est très agréable à lire, j’allais dire presque onirique, et c’est ce qui a fait que j’ai pu terminer ce livre tout compte fait assez facilement et même très vite puisque je l’ai lu en 3 jours.

A final, je suis très contente d’avoir enfin découvert ce roman, même s’il est vrai que les nombreux passages sur la nourriture m’ont plutôt ennuyée car je ne suis pas une fan de bouffe, je dois bien l’avouer. Mais tout de même quelquefois, certains passages me donnaient vraiment faim 😀

Ma note : 15/20.

5 réflexions au sujet de “Les délices de Tokyo – Durian Sukegawa”

  1. Ce roman a été un vrai coup de cœur pour moi. Je pense que c’est le genre de roman il faut une période pour le lire. C’est vrai que c’est un roman qui prend beaucoup son temps, voir même qui est contemplatif. Personnellement cela ne passe pas tout le temps, mais quand c’est la bonne période c’est un vrai plaisir ! Par contre je n’ai pas accroché au film.

    J'aime

    1. Oui c’est vrai, j’ai remarqué que c’était propre aux romans japonais, ce d’ailleurs pourquoi je ne suis pas trop fan de leurs livres, je dois le reconnaître. Par contre j’apprécie vraiment leur côté parfois poétique 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s