dystopie, jeunesse

The revolution of Ivy – Amy Engel

couv3754939

Synopsis :

Née pour trahir et faite pour tuer… sera-t-elle à la hauteur ?

J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.
Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Mon avis :

J’avais adoré le tome 1 : The book of Ivy. Cela n’a malheureusement pas été le cas de ce second volet qui m’a quelque peu déçue, n’étant pas à la hauteur du premier.

Pendant les trois premiers quarts du livre, il ne se passe absolument rien. Nos 2 personnages sont reclus dans un lieu qu’on nous avait décrit dans le tome 1 comme franchement hostile, et au lieu de ça, ils mènent plutôt une vie peinards. En tout cas pas si difficile que ce qu’on nous avait précédemment annoncé. De plus, le roman fait la part belle à la romance et à une certaine mièvrerie qui va avec, entre nos 2 protagonistes et franchement on se croirait dans un mauvais Harlequin version Young Adult.

Mais heureusement arrive le dernier quart du livre, et avec lui, enfin un peu d’action, qui relève le tout. Même si certaines scènes sont prévisibles et que nos héros déjouent un peu trop facilement les obstacles qu’ils rencontrent au cours de leur périple final.

Un beau message tout de même que délivre ce livre : celui que parfois des liens d’amitié ou d’amour peuvent se révéler plus forts et plus sincères que les liens familiaux et qu’ils peuvent même changer le cours des choses en bien, ce qui représente un espoir non négligeable.

Cette dernière partie, comme je l’ai dit rattrape le reste du roman et pour cela je lui ai accordé un petit point supplémentaire sur ma note finale.

Ma note : 15/20.

3 réflexions au sujet de “The revolution of Ivy – Amy Engel”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s